#StopCovid19CIV

Pour toutes informations appelez le 119 ou envoyez par SMS CORONAVIRUS au 1366
ETOILE DU GUEMON - CHAMPION 2019 ; Achikadouwi d'Anyama - VICE CHAMPION ; Bademanfla de Samatiguila - 3EME ; Dalla de Gbon - 4EME; Waraba de Grand Bassam - 5EME

Je me souviens 1995: le Sogomansandji, une patte dentifrice et un savon parfumé s'invitent au podium de varietoscope.

Après une édition 95 mouvementée dont les discussions ont duré toute l’année, c'était le retour à la normale en 95. Les faits historiques et coutumiers étaient de retour et les groupes s'ajustaient au 4 finalistes. L'un des faits marquants de 95 était la nouvelle génération de groupes qui se profilait à l'horizon. On était déjà a la 9ᵉ édition, et la 1ère génération passait à grand pas le bâton a la 2e génération. L'un de ces nouveaux groupes était un groupe qui laissera a jamais ses empreintes  a l’émission: le Nassa de Marcory. Ils faisaient leur apparition pour la 1ère fois sur la grande scène culturelle de varietoscope.


Comme à l'accoutumée, le Ng10 sillonnait la Côte d’Ivoire  entière a la recherche de 25 groupes. Ils étaient aidés dans leur tâches par les morceaux des vacances 95: Adeeba de Deza XxL et le Sogomansandji de Grand Père - le tube des fin d’années 94 et été 94. Coca Cola cédait sa place à de nouveaux partenaires dont la patte dentifrice Très -Près et le savon parfumé Bel-Ivoire. Les 25 chanceux groupes devaient se confronter chaque week-end au temple de la culture de l'epoque, le palais des sports de Treichville et les manches officiées  par notre duo habituel de Serge Fatoh et Barthélemy Inabo. A l’honneur,  Poulou Poulou de Dapley Stone et Tchemo de Julien bouabré étaient imposés aux manches. 5 groupes étaient répartis en 5 manches. Mais, cette règle ne sera pas respectée.


1995 était marré par l’un des moments les plus sombre du système éducatif de la Cote d'Ivoire durant les années du ministre Pierre Kipre. Des fuites à grande échelle  des épreuves aux examens de fin d'année scolaire avaient entaché ces examens. Il fallait reprendre certaines épreuves clés . Alors, beaucoup de membres de groupes étaient obligés d’abandonner les groupes et répétitions et retourner dans leur lieu de résidence pour re-composer à leur examen. Le N10 était alors obligé de faire des concessions et permettre à des groupes de competire dans d’autres manches autre que leur manche d’origine. On se retrouvait ainsi avec des manches sans enjeu ou c’était 3 groupes pour 2 places qualificatives et des manches a 6 groupes aux enjeux élevés  ou seule 2 groupes devaient passer .


Alors qui était ces groupes? Abidjan était très bien représenté . La tête du peloton, on avait les Inconditionnels Adjamé, vice-champion 94. Un groupe qui partait favoris de cette édition. Le galaxie de Koumassi était aussi de retour pour tenter l'exploit d’une 5ᵉ finale d'affilée. De nouveaux groupes représentaient Abidjan; tel que le Joed Système Abobo et le Nassa de Marcory. Le centre revenait une fois de plus en force avec pour objectif de préserver le trophée; a leur tête, l' Aliebe de Djekanou et l’Affoubenou de Sakassou. La région des 18 montagnes retrouvait petit à petit son chemin avec le grand retour des Étoiles du mont bian de Biankouma et une toute nouvelle équipe, le Nesseblé de Bangolo. Un autre groupe qui n'était pas dans le collimateur des pronostics, les Merveilles de Tiassalé était pas venu pour faire de la figuration. l'est était le grand absent. Le Diewama Abengourou toujours tête de file de cette zone était absent.




Les faits aussi avaient évolué. L'édition 93 avait montré la voie a suivre pour réussir son fait. Ainsi on voyait des faits comme Steve Biko du Joed Abobo qui était reminiscent du Malcolm x du Laser de Koumassi et "Hangbe" la seule reine du Dahomey des merveilles de Tiassale reminiscient du fait des Rosaires de Treichville. Mais un fait a marqué de loin l'édition 95. Le fait du Nesseble de Bangolo sur la célébration du 10e enfant d'un groupe ethnique de l'Ouest ou la mère devait énumérer les noms traditionnels de tous ses enfants, sans erreur. Un fait superbement bien réussi qui nous a appris beaucoup sur une tradition inconnue. L'Aliebe de djekanou nous avaient fait voyager en finale au Tchad sur la tribu Wodaabe relatant le mariage. Un autre fait très bien réussi. On a beaucoup voyagé en 95.



Pour une première, les morceaux des manches étaient pas reconduits pour les demies et finale. Dapley Stone et Julien Bouabre cédaient leur place a Réconciliation de Dickael Yade -un morceau qui était imposé déjà aux présélections de 94. Grand-père revenait après les présélections avec le morceau zélé. C’était une fois de plus du Sogomansandji pure et dure.

Les demi-finales étaient pleines de surprises. L'une des surprises était l’élimination des Inconditionnels Adjame. Après un parcours sans faute, ils tombaient à la 1ere demi-finale occupant la dernière place. Ce fut un choc et une humiliation. Galaxie de Koumassi n'a pas pu rééditer leur exploit de 5 finales et s'arrêtait pour la 1ère fois aux demies. Le Nassa de Marcory s'arrêtait aux demies mais avait montré  des choses rassurant pour l'avenir. Ces éliminations surprises avaient complètement relancé le concours. Il ny avait pas de grand favoris. Certes, il ya eu le Joed d' Abobo et Affoubenou de Sakassou qui ont montré des visages de champions mais les 4 lucky finalistes avaient les même chances de gagner.


Au finish, le nouveau venu, les merveilles de Tiassale grâce à leur superbe fait historique sur le Dahomey remportait le trophée 95 déjouant tous les pronostics. Le Joed Abobo pourtant si bien partis se contentait de la 2e place. Une grosse déception pour cette grande commune de Variétoscope qui espérait enfin une victoire. Le centre a quand même réussi l'exploit d'envoyer deux groupes en finales deux années consécutives avec l Aliebe de Djekanou classe 3e et Affoubenou de Sakassou 4e. Ces deux reviendront explosive et revanchards l'année suivante.


Mais c'est pas tout! Comment ne pas mentionner la miss varietoscope. Cette jeune fille qui a basculé tous les classements. Chaque groupe était représenté par une miss. Cette miss, élue par le public durant l'après show, permettait à son groupe de répartir avec beaucoup de points. Elle était ainsi la 4ᵉ rubrique. Dans une édition ou tout se jouait aux détails, la miss décidait entre le 1er et le 2e et entre le 2e et le 3e. Un exemple, Aliebe Djekanou sans doute devait leur survie de la manche grâce à leur miss. Ni les groupes ni les membres du jury avaient contrôle sur cette partie. Pour beaucoup cette rubrique n’avait pas sa place dans le barème de notation. Elle sera d'ailleurs remplacée par les questions de culture générale les années suivantes. Pour la petite anecdote, on retrouvait beaucoup de ses jeunes filles sur le T en 96 lors de la 1ère édition de Miss Ci version comici. Le public de varietoscope était certainement un bon training-ground pour ces filles.




Next édition 96: Du Rock &Roll et le duel Aliebe Djekanou vs Affoubenou de Sakassou."

Recit par Jacobson.

Remerciements a Eudeuss et Djedje Joseph (Ramsès) pour avoir retrouver le son de Dapley Stone, après plus de 20 ans de recherche.
Remerciements a Lala Coulibaly , chorégraphe de l'étoile du Guemon vainqueur de Varietoscope 2019 et sa compagnie artistique art culture pour la chorégraphie du morceau imposee 95 poulou poulou. Un hommage a feu Dapley Stone

C'était un plaisir  de vous faire revivre les rétros à travers les récits de 1985 a 1995. Je cèdes la place a d'autre fans pour le reste des récits. Faites signe si vous voulez faire un récit.


Laptops

Copyright © Les Fans de Varietoscope. Designed by OddThemes