#StopCovid19CIV

Pour toutes informations appelez le 119 ou envoyez par SMS CORONAVIRUS au 1366
ETOILE DU GUEMON - CHAMPION 2019 ; Achikadouwi d'Anyama - VICE CHAMPION ; Bademanfla de Samatiguila - 3EME ; Dalla de Gbon - 4EME; Waraba de Grand Bassam - 5EME

Je me souviens’ 97: Retour au Palais de la verdure avec une l'élite bousculée par des nouveaux venus.

 Édition 97: Retour au palais de la verdure avec une l'élite bousculée par des nouveaux venus.

L’édition 97, la 12ème édition avait pour challenge de surpasser l’ excellente édition de 19 96. Une édition riche en créativité et compétitivité et qui avait réussi tous ses defis. Comme à l’accoutumée , l’édition 97 débutait avec les présélections à travers la belle Côte d’Ivoire. Le ng10 était aidé dans leur recherche des meilleurs groupes chorégraphique par les sons de TP audiorama et Abadjin d’Antoinette Allany. Avec 25 groupes présélectionnés et près a débuter les éliminatoires, le  ng10 était confronté a son premier obstacle  : un endroit qui pourra accueillir  l’édition 97. Le parc des sports de Treichville, le lieu habituel était indisponible et les lieux pouvant accueilllir une émission de cette ampleur comme le stade champeroux étaient aussi indisponible. Alors, le ng10 s’est tourné vers le palais de la verdure — l’espace vert sis au sein de la RTI à cocody. Il faut noter que variétoscope avait deja eu lieu à ce endroit en 1991 lors de la 1ere manche éliminatoire. Pour beaucoup, c’était une opportunité manquée pour décentraliser l’émission et de choisir une autre ville de l’intérieur du pays comme Bouaké ou Yamoussoukro pour abriter l’édition 97. Mais hélas, la logistique était énorme et la majorité des groupes ainsi que ceux qui les composaient résidaient à Abidjan et environs . 


Pour cette édition, variétoscope à renouer avec les innovations. Le morceau compilation faisait son entrée. Les  groupes avaient la possibilité de créer leur propre morceau qui devait etre un mixage de sons  traditionnel et moderne et devait durer au plus 6 minutes. Certains groupes avaient très bien reussi leur compilations avec des morceaux populaires de l’époque et  beaucoup de mixages sur des sons américain; d’autres beaucoup de reprises d’anciens sons déjà imposés. Un fait important à noter, les morceaux compils ont beaucoup facilité l’introduction de multiples relais et décors. Soldats maudits et les capots étaient à l’honneur pour les manches et demies comme morceaux imposés. 



Pour une première, 5 groupes se retrouvaient en finale. Un meilleur 3e sera désigné à la fin des demi-finales. Très -près et Belivoir  renouaient avec les jeunes pour la 3e fois. Les faits historiques et coutumiers revenaient. Les questions de culture générale, une 4e rubrique qui permettait aux groupes de gagner des points ajoutait  un petit plus dans la compétition. Cette rubrique  n’avait vraiment pas eu d’impact majeur sur les classements  comme l’avait été la miss variétoscope. Pratiquement tous les groupes venaient avec de vrai génies en herbes - des universitaires. le meilleur prix finale était remporté par Génération CFa du plateau conduit par une jeune fille très impressionnante. On se demande ce qu’elle est devenue. 





Alors qui étaient ces groupes? On pourra dire que c’était le debut de toute une nouvelle ère. 4 des 5 finalistes participaient pour la 1ere fois a variétoscope. Seule le Nassa de Marcory retournait à la finale pour la 2e fois consécutive.  Abidjan  prenait le rôle de conducteur après 3 années en tant que passager . Il en restera ainsi pendant 4 ans .  Apres avoir dominé les 3 dernières éditions, les groupes du centre n’était pas  présent comme on l’espérait en 97.   Le nord retrouvait enfin la finale depuis 1989 avec Seguela .La région des 18 montagnes peinait toujours à retrouver ses marques . 


Au finish, les nouveaux venus,  les Colombes de Port Bouet et adjaragossi de Gbogue avaient ravis le top 2 avec Port-Bouet comme champion. Colombes Offrait ainsi une victoire surprise à une commune d’Abidjan qui n’était pas trop connue de variétoscope et qui on pourrait le dire ne faisait pas partie des villes de l’élite. Port Bouet offrait  aussi à la ville d’abidjan une 3e victoire en 6 éditions. Gbogué avait ébloui avec leur fait coutumier sur la légende guerrière bêté . De loin le meilleure fait de l’édition 97.  Nassa de marcory montait petit à petit mais devrait se contenter de la 3e place. Générations Cfa plateau la 4e et Sofa de Seguela , le meilleur 3e se contentait de la 5e place malgré de belles prestations aux éliminatoires. 

 

Next : je me souviens’98: Le Match aller du derby Nassa de Marcory  et Wale Wako de Grand lahou pour clore  le 20 e siècle en beauté

Récit par Jacobson 

Laptops

Copyright © Les Fans de Varietoscope. Designed by OddThemes