#StopCovid19CIV

Pour toutes informations appelez le 119 ou envoyez par SMS CORONAVIRUS au 1366
ETOILE DU GUEMON - CHAMPION 2019 ; Achikadouwi d'Anyama - VICE CHAMPION ; Bademanfla de Samatiguila - 3EME ; Dalla de Gbon - 4EME; Waraba de Grand Bassam - 5EME

Je me souviens '96: Et si la Reine Abla Pokou avait bénis l’édition 1996?

Je me souviens '96: Et si la Reine Abla Pokou avait bénis  l’édition 1996?



Variétoscope  revenait pour sa 11e édition  en 1996. Après les surprises de 1995 avec de tout nouveaux groupes qui ont surpris tous, en 1996 c'était plutôt la suprématie des groupes du centre. Affoubenou de Sakassou et Aliebe de Djekanou, finalistes de l'édition précédente étaient de retour beaucoup plus déterminés. Ils étaient constitués de la crème de la crème de l’époque et avaient simplement dominé l'édition 1996. Certains définissent cette édition comme l'édition bénie par la reine Abla Pokou. Les groupes d'Abidjan n'étaient quand même pas en reste avec Le Nassa de Marcory qui revenait après une campagne quand même fructueuse en 1995, accompagner par Le Likefoue de Treichville. Treichville, une commune qu'il ne faut jamais sous estimer a Variétoscope. D'autres groupes surtout ceux issu du centre ouest se sont bien illustrés ;des groupes tel que Espoir groupe d'Oume, Orfe Negro de Sinfra et Azoagui d'Issia.

Comme à l'accoutumée, le Ng10 sillonnait la Côte d’Ivoire entière a la recherche de 25 groupes. La patte dentifrice Très -Près et le savon parfumé Bel-Ivoire revenaient pour la 2e année consécutive. Les 25 groupes chanceux devaient s'affronter chaque week-end au temple de la culture de l'époque, le palais des sports de Treichville et les manches officiées par notre duo habituel de Serge Fatoh et Barthélemy Inabo. Contrairement a 1995, les manches se sont déroulées comme défini par le tirage au sort. Les groupes sont passés a leur manche.

La grande particularité de 1995 était le niveau de difficulté des morceaux imposes. Les morceaux étaient pas évidents et souvent très long - en moyenne 5'30mins. 200% kpaclo de Baba Niko et un remix Sokopleu Mawa d'Amédée Pierre - un morceau afro cubain assez complexe - pour les manches. A la finale, c’était ALi Ahouloum de Luckson Padeau et une fois de plus un voyage aux Ameriques avec un remix rock and roll des États Unies des années 60 avec Jive Bunny & The Mastermixers intitulé « That's What I Like". Les groupes ont dû faire preuve de grande recherches pour s'en sortir.



Les faits historiques et de sociétés, il y a eu une nette  amélioration même si l'édition 1995 nous avait présenté de très bon faits. Les faits étaient certainement très variés . On allait de l'histoire de Jésus de Nazareth avec Djekanou a la sorcellerie en Afrique avec Treichville . Un fait qui a beaucoup marqué les fans avec l'histoire de ce jeune cadre venu au village pendant les vacances pour malheureusement en être victime. Sakassou retournait dans les histoires bibliques après celle du Roi David en 1995. Ils nous avaient présenté La sagesse du roi Salomon. Le Nassa, la délinquance juvénile dans les métropoles. D'autres faits habituelles revenaient comme les histoires sur le Dahomey ou l'Égypte ancienne. On avait beaucoup voyagé  non seulement avec les morceaux mais aussi avec les faits cette année.

Au finish, malgré les performances remarquables du Nassa de Marcory classé 4e et Likefoué  de Treichville classé 3e, c'était un show Djekanou contre Sakassou. Ces deux groupes n’ont laissé aucun détail au hasard  et nous ont peut-être  présentés les meilleurs prestations  a  une finale durant les années 1990. Mais hélas, il faut toujours un vainqueur et le choix c'est porté sur l'Aliebe de Djekanou. Leur fait de société, la narration , superbe costumes et surtout leur ingéniosité au morceau de Luckson Padaud avec le jeu de scène des marionnettes ont fait la petite différence devant un Affoubenou très combative. Ce fut malheureusement la dernière année ou on verra l'Affoubenou de Sakassou dans toute sa splendeur, rééditer leur exploit des années 90. Ce groupe a été choisi comme meilleur groupe non vainqueur de l'histoire de Variétoscope par la page des fans de Variétoscope. On aimerait les revoir a une édition future. Quand a l’Aliebe de Djekanou , elle s’est inscrite et de belle manière dans le livre d’histoire  des meilleurs vainqueurs de l’émission.     

Récit par Jacobson.

Remerciements a l'ultime fan Faron Godman pour les informations additionnelles sur l'édition 1996.

Next : Je me souviens 1997. Aucune salle ne peux contenir le monde de  Variétoscope.




Laptops

Copyright © Les Fans de Varietoscope. Designed by OddThemes